Biographie du voyage à Nantes : le choix de ne pas être vrai

Voyage à Nantes - La maison dans la Loire

Voyage à Nantes – La maison dans la Loire (source : nantes-tourisme)

Biographie en négatif. Les Choix de ne pas en faire.

C’est le samedi

* * *

C’est bien sûr la photo de cette maison dans l’eau qui m’a tout de suite attiré.

Et je ne dois pas être le seul.

La maison dans la Loire” est une oeuvre d’art. Du “Réalisme imaginaire” .

Je ne connaissais pas du tout l’expression mais je viens de trouver le courant artistique dans lequel je me reconnais. Ce qui ne veut pas forcément dire que j’écris du réalisme imaginaire, mais j’aime beaucoup quand la réalité quotidienne est soudainement mise en avant dans son étrangeté.

Etrangeté au sens premier du terme. Extérieur au banal. Etranger. Pas étrange.

Jean-Luc Courcoult, fondateur de Royal de Luxe, est l’homme des voyages extraordinaires et des histoires à rêver debout. “Une maison dont les fondations capturées par la vase penchent légèrement, volets fermés, comme une épave inhabitée. 

C’est ça que j’appelle le réalisme imaginaire. ’Réalisme’ parce qu’il s’agit d’une réalité concrète, tangible, palpable, absolue. Et ’imaginaire’ parce que le but, c’est d’introduire le rêve dans la vie des gens.

Jean-Luc Courcoult voyage à Nantes

Après, quand on découvre le bonhomme, on est encore plus désarçonné. Chemise rose, col jaune, grandes lunettes carrées. Et le sourire. On est dans l’artifice absolu… et maîtrisé.

Ce qui le rapproche peut-être de la maison dans la Loire en fin de compte.

Il y a réellement, chez Jean-Luc Courcoult un rapport au monde sensible (“réel”) qui passe par l’oeil. Son obsession est simple : comment faire pour extraire les choses du fond ?

Donc il porte de grosses lunettes oranges pour signifier son désaccord avec la vue originelle. Il ne regardera plus le monde comme il l’a toujours vu, mais orange, d’emblée. Autant partir d’ailleurs et voir où ça nous mène.

Donc Jean-Luc voyage, et même, voyage à Nantes pour décider de mettre une maison, penchée, dans l’eau.

Immobile, mais pas tout à fait, en lutte contre le courant, s’enfonçant peu à peu dans la vase, jusqu’à s’effondrer, un jour ou l’autre, sous la force du courant.

Une allégorie de la vie humaine.

Le choix de ne pas être vrai pour mieux saisir le vrai.

 

Paul Souleyre.

 

 Le voyage à Nantes

* * *

Et vous, connaissez-vous Le Voyage à Nantes ?

 

 Répondez dans les commentaires.

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “J’aime” un peu plus bas.

 

* * *

3 Conseils d’écriture tirés de l’article

Blogging : Un blog est à la fois général et particulier. Le sujet est commun ; l’angle est personnel. Le sujet est La Maison dans la Loire et l’angle, le regard faux de Jean-Luc Courcoult. Les choix vrai/faux sont toujours passionnants à analyser.

Ecriture :  L’opposition entre la vieille maison qui coule et la chemise rose de Jean-Luc Courcoult est intéressante. Les contrastes de ce genre sont toujours à mettre en valeur.

Biographie : Le choix de l’artifice est le chemin le plus sûr pour accéder au vrai. Et ce n’est pas une phrase pour faire joli. 

NB : N’hésitez pas à laisser des commentaires aussi bien sur l’article que sur les conseils d’écriture. Et si vos petits doigts commencent à fourmiller, c’est que vous avez envie de passer à l’action. C’est peut-être le moment pour vous d’aller faire un tour du côté de la page 350 mots.

Click here to submit your review.


Submit your review
* Required Field

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.